30/11/2007

Redéfinition des tâches des agents de sécurité municipaux pour une meilleure sécurité à Genève

Redéfinition des tâches des agents de sécurité municipaux pour une meilleure sécurité à Genève

Dans le prolongement des Assises de la sécurité publique [pdf] organisées en février 2007 et à l'issue de la très large procédure de consultation ouverte cet été, le Conseil d'Etat a adopté un projet de loi sur les agents de sécurité municipaux (ASM), les contrôleurs municipaux du stationnement et les gardes auxiliaires des communes.

Ce projet consacre une évolution notable du concept ASM 2000, introduit à la fin des années 90, qui n'est plus adapté aux besoins. Il vise principalement, dans le respect du principe de l'autonomie communale, à coordonner l'action des ASM avec celle de la police et à renforcer la coopération de ces deux corps, afin que les ressources des communes et du canton en matière de sécurité soient déployées au service de la population avec le maximum d'efficacité.

Dans ce but, le projet de loi attribue des missions prioritaires aux ASM – au premier rang desquelles la sécurité de proximité – et instaure un devoir de collaboration et d'échange d'informations entre les ASM et la police, ainsi que d'autres services cantonaux concernés. Le cadre des engagements mixtes, soit des opérations menées en commun par les ASM et la police sous commandement de cette dernière est redéfini et clarifié afin de faciliter la mise sur pied de telles actions, qui ont démontré leur efficacité et sont appelées à se multiplier.

En parallèle, les ASM reçoivent des moyens appropriés pour remplir leurs missions en étant habilités à faire usage, si nécessaire, du bâton tactique ou de la matraque télescopique et à procéder à des fouilles sommaires de sécurité. Leur uniforme devra permettre à la population de les identifier sans risque de confusion, ce qui n'est pas le cas actuellement. Le projet de loi instaure également une nouvelle appellation pour les agents municipaux (AM), qui deviennent des contrôleurs municipaux du stationnement. Il ouvre en outre la possibilité pour les communes de déléguer cette tâche à des entités tierces, publiques ou privées.

Pour toute information complémentaire : M. Bernard Duport, secrétaire adjoint, DI, 022 327 25 05.

 

Copier/coller sur le site Cantonal :

http://www.geneve.ch/chancellerie/conseil/2005-2009/ppresse/2007_1128.html

 

ENFIN !!!

 

Pour rappel ; 

Le vendredi 20 juillet 2007, la tribune de Genève écrivait : Les agents de sécurité municipaux ne pourront pas porter la matraque. M. Nicolas Merckling.

 

Bien à vous.

 

Gonzo.

10:58 Écrit par Gonzo dans Général | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Doucement, Gonzo !

S'il faut saluer les clarifications apportées et l'amélioration de la sécurité personnelle des ASM, on est pourtant loin des revendications exprimées par l'énigmatique ASM. Je ne suis pas persuadé non plus que les communes verront d'un bon oeil leurs agents porter une matraque, déjà que certaines rechignent à admettre l'usage du spray ou des menottes, pourtant autorisé par le canton. En revanche, excellente mise au point concernant les missions des uns et des autres, dans la COMPLEMENTARITE. J'ose espérer que les principes fixés dans la loi puissent enfin être assimilés par le seul policier autoproclamé de notre République.

Écrit par : Dixit | 30/11/2007

Pour une fois, enfin je l'ose espérer, la population Genevoise, va enfin savoir à "quoi" servent les ASM. Car en effet, étant donné que les AM et les ASM ont le même uniforme (à quelque détail prêt) tout le monde confond facilement les uns et les autres. Donc peut-être qu'un jour prochain, les ASM ne passeront plus pour des colleurs de bûches, mais pour ce à quoi ils ont été engagé par leurs communes respectivent, à savoir: faire appliquer des lois et réglements, ainsi que de veiller au bien être et à la tranquillité de la population. Salutations.

Écrit par : bosco79 | 01/12/2007

Agent de police municipale français, je trouve que le système des ASM est bien fait; en effet, uniforme différent par rapport à la police, vrai complémentarité, identité du service, missions dédiés et non concurentes. Chez nous, d'une commune à l'autre c 'est différent et c'est suivant l'envie et les humeurs de monsieur le maire, alors je pense que votre système aurait de l'avenir chez nous, ce que ne pense pas la majorité de mes collègues.

Écrit par : LORENZO | 28/12/2007

Salut Lorenzo, ça fait plaisir d'avoir un avis d'un collègue travaillant dans un si grand pays comme le tiens ! Merci pour le compliment, mais tu vois, nous souhaitons aider nos collègues gendarmes en les soutenant ! On sait que nous pouvons collaborer en les soutenant dans certaines tâches, c'est pour sa que je souhaite informer la population de notre fonction si importante et que de telles modifications sont apportées dans nos lois ! Malheureusement nous sommes cataloguer comme des bûcheurs et rien d'autre, c'est dommage !
Un grand bonjour aux collègues Français, ils sont les bienvenus au poste des Eaux-Vives Sécurité Municipale à Genève !!!

Écrit par : Gonzo | 28/12/2007

Hello gonzo, et bonne année à toi et à tes collègues,
Je prends bonne note de cette invitation et dés que je redescend sur Genève je passe vous voir. Vous êtes combien au poste des Eaux-Vives ? j'amènerais du breuvage locale car même si je suis natif de la Haute-Savoie, je demeure et travaille à 600 kms....Nous aurons ainsi l'occasion d'échanger des points de vue de vive voix ce que je préfère à internet.....Et pour faire court, la sécurité municipale et les polices municipales ont de l'avenir car nous connaissons nos villes et leurs habitants alors que malheureusement nos collègues des"grandes polices" sont accaparés par les tâches administratives et judiciaires. Et ces institutions sont devenues des polices d'interventions qui ne connaissent pas ou peu la population, et de ce fait nous avons notre carte à jouer dans le domaine de la proximité et la prévention. Ceci est bien sûr un avis qui n'engage que moi......

Écrit par : Lorenzo | 09/01/2008

Les commentaires sont fermés.