11/01/2008

Police judiciare et médias

Bonjour Chers lecteurs,

Nouvelles résolutions pour 2008 ! Quelles sont les vôtres ?

J'espère qu'elles ne feront pas parties de celle qu'ont a la malchance de lire dans nos médias ?

Quand ce n'est pas la Gendarmerie qui est entachée par des bavures internes, c'est la police  judiciaire qui se fait traquer et dévoiler ses problèmes dans les médias Genevois...

Comment peut-on avaler de telles couleuvres ?!?

Pourquoi autant de mauvais intérêts à un corps de police qui fait très bien sont travail ?????

Les Genevois aiment les problèmes, si seulement ils pouvaient balayer devant leurs portes avant .....

Bref, je défends les collègues, ils ont un travail difficile !!!
 

Bien à vous ! 

Gonzo. 

11:21 Écrit par Gonzo dans Général | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

La police doit faire preuve de plus de transparence et arrêter de se considérer comme un Etat dans l'Etat.

A part ça, les quelques fois ou j'ai affaire avec, je suis toujours tombé sur des personnes très sympatiques ... ce qui ne va pas, ce sont les quelques brebis galeuses qui ternissent l'image de tous.

Écrit par : Dji | 11/01/2008

Celles-là on doit les éjecter, comme sur l'affiche...

Écrit par : Rabbit | 11/01/2008

La police genevoise est utilisée par les politiques un peu comme sarkozy utilise son image vis à vis de son pays. Tant que la presse a une proie pour se déchaîner et distraire les frustrés de la république qui n'aiment pas la police (certains de ces frustrés sont ceux qui on sûrement raté leur vie ou les examens d'entrée pour la police)...

Et bien tant qu'on se défoule sur quelqu'un, on oublie les vraies problèmes de la république et surtout l incompétence flagrante de nos élus que nous imbéciles d'électeurs avons voté pour.

Rajoutez à cela des jalousies ou des crises d'égo de certains chefs de départements ou hauts fonctionnaires et vous avez une bombe à retardement.

A force de faire, la police genevoise se démotive de jour en jour. Non contents d'avoir une hiérarchie qui se soucie plus de leurs propres avancements et carrières, les dirigeants actuels de la police (PJ ou Gendarmerie) ne soutiennent plus la colonne vertébrale de cette institution qui est les gens du terrain. On a poussé la farce jusqu'à pousser les cadres à punir à tout bout de champ et pour un rien les fonctionnaires à la moindre soi-disant écartade, pour mieux grader.

Plus un cadre ou un officier de gendarmerie punit un policier, mieux il est considéré par sa hiérarchie et l'autorité politique et plus vite il avance. Tandis que la masse des fonctionnaires de police à vu son pouvoir d'achat diminuer ces dernières années, leur hiérarchie se pose confortablement les fesses sur des rémunérations excessivement élevés en rapport avec leurs minables qualifications. Un bon nombre d'officiers dans la police ou à la gendarmerie n auraient pas obtenu la moitié de leur salaire actuel dans le privé, en raison de leur minables qualifications académiques.

Ce que tout le monde ignore est que la police et la gendarmerie surtout est une poudrière où la grogne et la colère est croissant au jour le jour. Quand ça explosera, je plains Genève qui se retrouvera avec une grève digne de ce nom car de plus en plus de gendarmes ont plus rien à perdre au vu de la conjoncture actuelle de leur traitement. Les élus ignorent cela, mais quand une vrai crise va éclater à la veille de l euro nos élus devront rendre des comptes à tous, mais il sera dès lors un peu tard.

Écrit par : Mike | 11/01/2008

Entièrement d'accord avec Dji. Quant à Mike, soit il ne connaît pas le fonctionnement de la maison, soit il pratique la désinformation. Exemple: ces dernières années, tous les gradés et non gradés de la Police ont été augmentés, à l'exception.....des officiers ! Le fameux "Pot", n'est-ce pas ? Quant aux qualifications minables des officiers, il faudrait savoir. Les officiers sortent du rang. Alors de deux choses l'une: soit on supprime l'accession à la hiérarchie pour la base, soit on forme les candidats de manière adéquate. Or, tandis que le jeune officier suit une formation de plus en plus exigeante, avec élaboration de mémoires à la clé, les cadres inférieures de la Gendarmerie rechignent à suivre les cours de franchissement de grade et contestent le passage de simples examens. Pour la base, en effet, un officiers compétent est d'abord "un pote" syndicaliste, tandis que celui qui a des exigences et demande le respect est un supérieur incompétent. Obtenir de l'avancement moyennant la dénonciation de subordonnés est un mythe et une calomnie. Ce qui est vrai, par contre, c'est le fait que l'encadrement des postes n'assume depuis longtemps plus son rôle, alors qu'on est payé pour le faire.Enfin, Mike ignore - sciemment ? - que les policiers genevois ont les prestations sociales les plus avancées de tout le pays. Il existe même un grade qui est payé sans devoir en assumer les responsabilités, rien qu'en raison de l'ancienneté (amendement Grobet ).Les policiers ont comme devise "Servir". Or, je prétends que beaucoup souhaitent en fait "Se servir". Pour moi, Mike doit faire partie de la Police car il agite la menace d'actions syndicales à l'approche d'un grand événement, exactement comme l'ont pratiqué les syndicats de Police durant les années écoulées. Les fachos sortent du bois !

Écrit par : Dixit | 11/01/2008

oh oh !!! Direct, franc.... rien à rajouter !

Écrit par : Gonzo | 14/01/2008

Cher Dixit, votre place à l'état-major de la police vous permet d'avoir une bonne idée de ce qui s'y passe. Il est vrai que les policiers genevois bénficient d'excellentes prestations sociales (pas tous ...) mais pour combien de temps ? Certains d'ailleurs, plus que d'autres. A l'image du travail de nuit, il vaut mieux travailler en civil et bénéficier de quatre indemnités différentes ou être suffisamment gradé pour disposer d'un véhicule de service et de frais de déplacements ... Si les syndicats ont quelques fois fait valoir leurs revendications à l'approche de grands événements, n'est-ce pas justement car la multitude de ces grands événements à Genève est une lourde charge (pour la base en tout cas ...) et cela ne fait-il pas partie du jeu ? Les dirigeants attendant eux que ces grands événements soient passés pour asséner les mauvais coups.
Il est intéressant que vous citiez l'amendement Grobet. Dans un premier temps l'article 44 de la loi sur la police devait donner un grade et le salaire correspondant au policier d'une certaine ancienneté, mais certains politiques ont eu peur que cela ne crée une "armée mexicaine". En cela n'ont-ils pas explicitement indiqués à quel niveau se situe le problème ?

Écrit par : More hit | 14/01/2008

More hit, j'ignore à quoi peut servir cette opposition permanente de la hiérarchie à la base. Si la gestion de grands événements est une lourde charge "pour la base en tout cas...", - qu'est-ce qui vous permet d'insinuer que cela n'est pas le cas pour les autres ? Est-ce pour dénigrer ou par....ignorance ? Enfin, si vous jouez un "jeu" avec les autorités, il ne faut pas vous plaindre lors des retours de flammes. Réfléchissez: n'avez-vous pas poussé le bouchon trop loin par le passé ?

Écrit par : Dixit | 14/01/2008

Je n'ai rien à rajouter si ce n'est: Et le secret de fonction, le secret de l'instruction et le devoir de reserve on en fait quoi...L'enquete n'est pas finie et tout est déballé dans les journeaux, comme le souligne Mike on jette en pature les gens de la sécurité (police P.J. etc.) pour masquer et occuper le peuples plutôt que de régler les vrai problèmes de sécurité et les problèmes interne à la "Police". C'est plus facile de porter le discrédit sur un corp de métier que de régler vingt ans d'errances et de laxisme.

Écrit par : darkvador | 17/01/2008

Je rebondis sur votre dernière phrase. Avez-vous peut-être un commentaire supplémentaire à apporter de l'intérieur sur cet article du Matin ?

http://blog.acerberos.ch/?p=200802022054340

Écrit par : contra | 03/02/2008

Merci contra, j'ai beaucoup ris sur lu moment. Je vous rassure je ne suis pas ce genre d'agent. Mais, c'est pas claire ! Les articles dans les journaux.... quand sa les arrange il approfondissent... et là, c'est tellement concis. Je ne juge pas les collègues pour le travail qu'ils effectuent, même si il existe des brebis galeuses fortement désagréables...il existe aussi des contrevenants qui savent mentir... et qui ne comprendrons jamais pourquoi ils se sont fait lourdement amendé !

Bien à vous.

Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 03/02/2008

Les commentaires sont fermés.