08/02/2008

A quoi bon une collaboration entre Police à Genève...

Bonjour à toutes et à tous,

 

Par le biais du Blog, je me suis manifesté, longuement, à l'idée de pouvoir encourager et faire comprendre à la politique Genevoise, nos citoyens ... nos prérogatives et l'utilité de l'ASM.

A ce jour, mes idées ont changées... pourquoi ?

 

Parce que plus ont propose (des projets), moins ils aboutissent ou aboutissent au contraire du souhait espéré de l'expérience du terrain...

 

Je m'explique, ma profession ne ma jamais autant apporté de satisfaction jusqu'à ce que la politique s'en mêle... Attention ne mélangeons pas les vrais politiciens qui se battent et réalisent de bons services à la population, je parle effectivement des RADICAUX !

 

...je persiste !!! Genève est le seul canton SUISSE à ne pas avoir une Police Municipale, nous sommes également un des cantons qui à le plus de moyens pour sa Police et rien à faire !!! Le politicien, (dit citoyen responsable), se traine, parle (trop!), se dispute pour des bêtises, se réunissent (en commission) pour reperdre du temps et quand ils doivent voter sa passe à la trappe !!! ... motivant, non ?

 

Parlons également de collaboration avec la Gendarmerie, je ne vois plus de nécessité à collaborer.... _Nous ne sommes pas une police municipale (ET POURTANT NOUS AVONS LES PREROGATIVES !!!) donc nous ne pouvons pas gérer les problèmes de circulation ? _Nous ne pouvons pas gérer les conflits de couples ? etc... Pourquoi devrions nous collaborer avec la Gendarmerie si nous ne sommes pas reconnu comme policier municipaux ??? Pourquoi devrions-nous reprendre tous ces travaux qu'ils ne souhaitent plus faire ? Sincèrement, je ne me pose plus la question !

Est-ce que nous devons attendre la perte d'un collègue qui à effectué son travail correctement sur le terrain pour réagir ?!? ... malheureusement sa ira plus vite ainsi...Et Genève attends... Sa fera la Une des journaux, de la pub, de l'émoi et après ?!? On tourne la page et on passe à autre chose, c'est malheureux.

 

Je ne cherche pas à avoir moins de travail, je ne cherche pas à avoir plus de travail vu les circonstances...

 

A quand le passage du brevet fédéral de police à Genève pour les municipaux ?!? 

 

Bref, je vous laisse réagir....

Bien à vous

Gonzo

09:08 Écrit par Gonzo dans Général | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ou est le problème. Vous voulez plus pouvoir ou moins de travail?

Écrit par : Moi | 08/02/2008

Mon cher Gonzo, c’est bien la vérité la politique de Genève devient vraiment lamentable, je ne comprends pas pourquoi, ils empêchent toujours tout.

La police municipale est bien sûr nécessaire, ce qui n’est pas normale c’est que, j’ai toujours entendu que vous n’avez pas le même statut, vous avez un salaire moins motivant que les autres avec autant de risque.

Je ne comprends pas ce principe ! Car ou on est policier ou on ne l’est pas, Si l’école de police genevoise ne suffit plus, alors, il faut arrêter cette école qui nous coûte chère.

Je ne serai pas surprise de voir un jour que des universitaires à la police comme ça, on sera peut-être mieux protégés, quelle bêtise encore tous ces diplômes !

Je trouve qu’un policier doit avoir une bonne condition physique et savoir prendre quelques notes pour les donner au bureau à mettre au propre est ça suffit largement. On pourrait par la même occasion mettre les plus vieux ou ceux qui n’en peuvent plus au bureau, ce qui déchargerait les hommes de terrain qui doivent actuellement faire chacun leur rapport. On y gagnerait aussi sur les maladies des policiers qui sont fatigués et saturés.

Nous n’avons pas besoin de tous ces diplômes pour que les citoyens soient mieux protégés. Nous voulons d’abord une police efficace qui intervient rapidement avec assez d’hommes et un salaire égale pour un travail dans le même canton.
Il me semble qu’un policier apprend plus sur le terrain que dans une école car dans la rue, il y a des purs et durs, et là, vous avez intérêt de réagir vite et bien sans y laisser votre peau.

Il faudrait faire comme en France une émission « vit ma vie » et faire aller un politicien bien diplômé sur le terrain avec vous pendant une semaine et là, on pourrait rire un moment et peut-être qu’ils comprendrons. Personnellement, j’aimerai la Miss Bonfanti sur le terrain ! Peut-être qu’elle comprendra mieux votre tâche. Sofia

Écrit par : Sofia | 13/02/2008

Les commentaires sont fermés.