11/02/2008

Utile ou inutile ?!?

Bonjour à toutes et à tous,

 

Par le biais du Blog, je me suis manifesté, longuement, à l'idée de pouvoir encourager et faire comprendre à la politique Genevoise, nos citoyens ... nos prérogatives et l'utilité de l'ASM sur le terrain.

A ce jour, mes idées ont changées... pourquoi ?

 

Parce que plus on propose (des projets), moins ils aboutissent ou aboutissent au contraire du souhait espéré de l'expérience du terrain...

 

Je m'explique, ma profession ne ma jamais autant apporté de satisfaction jusqu'à ce que la politique s'en mêle... Attention ne mélangeons pas les vrais politiciens qui se battent et réalisent de bons services à la population, je parle effectivement des RADICAUX !

 

...je persiste !!! Genève est le seul canton SUISSE à ne pas avoir une Police Municipale, nous sommes également un des cantons qui à le plus de moyens pour sa Police et rien à faire !!! Le politicien, (dit citoyen responsable), se traine, parle (trop!), se dispute pour des bêtises, se réunissent (en commission) pour reperdre du temps et quand ils doivent voter sa passe à la trappe !!! ... motivant, non ?

 

Parlons également de collaboration avec la Gendarmerie, je ne vois plus de nécessité à collaborer.... _Nous ne sommes pas une police municipale (ET POURTANT NOUS AVONS LES PREROGATIVES !!!) donc nous ne pouvons pas gérer les problèmes de circulation ? _Nous ne pouvons pas gérer les conflits de couples ? etc... Pourquoi devrions nous collaborer avec la Gendarmerie si nous ne sommes pas reconnu comme policier municipaux ??? Pourquoi devrions-nous reprendre tous ces travaux qu'ils ne souhaitent plus faire ? Sincèrement, je ne me pose plus la question !

Est-ce que nous devons attendre la perte d'un collègue qui à effectué son travail correctement sur le terrain pour réagir ?!? ... malheureusement sa ira plus vite ainsi...Et Genève attends... Sa fera la Une des journaux, de la pub, de l'émoi et après ?!? On tourne la page et on passe à autre chose, c'est malheureux.

 

Je ne cherche pas à avoir moins de travail, je ne cherche pas à avoir plus de travail vu les circonstances...

 

A quand le passage du brevet fédéral de police à Genève pour les municipaux ?!?

 

Bref, je vous laisse réagir....

Bien à vous

Gonzo

15:18 Écrit par Gonzo dans Général | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Cher Gonzo, pour l'heure, les Agents de Sécurité Municipale ne sont pas reconnus en tant que policiers tels que la Gendarmerie cantonale. Celà semble évident vu la différence de formation et de responsabilité. Je comprends très bien ton souci et j'ai beaucoup de respect et d'estime pour le travail fourni par les ASM. Mais le réel problême réside à savoir s'il faut créer encore une autre "police" !? (une municipale). Genève compte déjà plusieurs corps armés ( gendarmerie / police de sécurité internationale / SSA ).
Ne risque-t-on pas de voir Genève avec des armées "mexicaines" ici et là !? Alors il est vrai qu'il faudrait remettre les pendules à l'heure en définissant les tâches de toutes ces personnes qui se sont engagées pour le bien-être et la sécurité du Canton de Genève. Ceci dit, le problème devrait se régler sur le plan CANTONAL et en respectant les différences des niveaux de formation qui actuellement sont disparates. Et comme tu le conviendras, nous ne pouvons pas du jour au lendemain fondre tout le monde (c'est-à-dire la gendarmerie / la police de sécurité internationale / le SSA / les ASM) "dans le même moule" vu les grandes divergences de tâches et des responsabilités qui incombent à chaque corps de ces métiers. Ton idée (sur le fond) est pure, mais je pense qu'il s'agit là d'un travail de longue haleine sur le concept d'une sécurité globale et cantonale avec une attribution des tâches bien précise, en fonction des capacités de chacune et de chacun des engagés. Qu'en penses-tu ?
Avec mes respects et mes salutations
Coucou

Écrit par : coucou | 11/02/2008

Bonjour coucou,

Superbe commentaire, sincèrement j'ai eu beaucoup de plaisir de le lire et le relire.

Ton commentaire résume la complexité des forces de l'ordre reconnues et non reconnues sur le plan cantonal et municipal. Tu explique ainsi la formation et les corps qui sont le plus concernés. Pour ce qui est de corps armés, les ASM ne sont pas concernés car d'après notre vielle constitution il existe qu'un seul corps armé, la police... Si je creuse un peu, la police oui mais laquelle ? La judiciare, la gendarmerie, la psi, le ssa... les agents de sécurité privés sont aussi armée, mais ne sont pas considéré comme des policiers, même privé... Bref, je ne souhaite pas rentré dans ce sujet flou...

Nous ne risquons pas d'avoir de police mexicaine ici ou là, nous avons déjà les corps de police présent partout dans le canton. Genève (le citoyen) demande plus d'agissement de la part des ASM étant donné qu'ils sont plus présent que la gendarmerie. Nous sommes souvent requis pour des problèmes de drogue... par exemple. Nous ne pourrons pas interpeler un dealer, mais comme tous citoyens le dénoncer. Malheureusement le temps compte et nous devrions comme tous citoyens attendre que la gendarmerie ou la judiciaire arrive rapidement. Dans d'autres cantons, la police municipale intervient directement.

Pour les règlements dit Cantonaux, j'appréhende actuellement à cause du conseiller d'état en charge du département des institutions, M. Moutinot. Mais évidemment il a le dernier mot, donc il est le principal acteur des décisions prisent.

Quand tu parles des tâches de sécurité et des responsabilités qui incombe à chaque corps de métier, j'ai peur que nous soyons retiré des tâches principale que nous effectuons actuellement par manque de reconnaissance, manque de brevet fédéral... Malheureusement nous ne sommes pas interpelé par les conseillers cantonaux afin de leur expliqué ce que nous faisons réellement sur le terrain et notre incapacité de pouvoir accélérer les interventions sans demander le déplacement (45 minutes minimum) de nos collègues les gendarmes. Ceci est un exemple parmis tant d'autres !

Dans le fond, tu as très bien saisi le problème et à mon tour de te réitérer mes respects et mes salutations.

Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 12/02/2008

Réponse à Coucou. Effectivement cher collègue Genève et Bâle sont les seuls cantons à ne pas avoir de Police municipale. A ta question : « Ne risque-t-on pas de voir Genève avec des armées "mexicaines" ici et là !? Alors il est vrai qu'il faudrait remettre les pendules à l'heure en définissant les tâches de toutes ces personnes qui se sont engagées pour le bien-être et la sécurité du Canton de Genève ».
Je proposerais que tous ces corps de polices, face la même école de Gendarmerie et de ce fait, une remise à niveau se ferait sur 5 ans. Les anciens ASM continueraient leur job d’îlotier et petit à petit les nouveaux de la Police de proximité seraient compatibles avec les bleus, verts et gris.
Maintenant va faire passer ça aux politiques des communes, qui veulent tous avoir leurs « police de sécurité municipale ? ».
Mais tout cela sera accepté après l’urgente traversée de la rade en 2050 !
CERVO PER AMIKECO. Le rêveur.

Écrit par : Le rêveur | 14/02/2008

Réponse au rêveur. Mon avis personnel est que : Les services de sécurité (et les services publics en général) ne doivent en AUCUN CAS souffrir de concurrence ! La concurrence dans des Services de sécurité ne peuvent que détériorer le service auquel chacune et chacun s'est engagé à faire auprès de la collectivité. Maintenant, il faut reconnaître que les niveaux de formation sont totalement différents (référence à l'armée mexicaine dont je parlais) et exigent une REMISE A PLAT. Etant maintenant hors du système et voyant celà de l'extérieur, j'imagine qu'il faut pour Genève UNE SEULE ET UNIQUE POLICE pour une seule et unique SECURITE. Chacune et chacun à sa place dans le concept de la sécurité en fonction de ses compétences et de ses capacités. Il faut dès lors faire un bon tri pour que justement chacune et chacun trouve sa place en fonction de ce qu'il ou elle peut fournir dans l'intérêt de la population. Car en définitive, la SECURITE est une tâche lourde et difficile et, pour être crédible, nous nous devons de fournir les meilleur(e)s éléments. Genève se doit d'évoluer ! Marre de cette ancestrale guerre Ville et Campagne, ou Ville et Etat (et l'inverse) ! Nous ne sommes plus au moyen-âge ! et un aussi petit canton que Genève se doit d'unifier ses forces pour l'intérêt de toutes et de tous ! En conclusion, et comme tu l'as justement dis, il faut absolument que les POLITIQUES cessent leurs guerres inutiles et PENSENT D'ABORD A L'INTERET DE LA POPULATION qui, grâce à cette dernière, ils ont été élus !

Écrit par : coucou | 22/02/2008

Les commentaires sont fermés.