02/08/2010

Triste décès... Grosses pensées aux collègues de la police municipale en France.

"Elle est morte en faisant son travail, un travail exigeant mais dont elle pouvait être fière, au service des autres, au service de la sécurité de nos concitoyens, victime d'un banditisme qui frappe avec la plus grande violence"


Le 20 mai 2010...

Grièvement blessée lors d'une course-poursuite sanglante dans le Val-de-Marne, la policière de Villiers-sur-Marne a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. "Elle s'appelait Aurélie Fouquet, elle avait 27 ans (...) Mère d'un bébé de 14 mois, "Aurélie pensait arriver pour un banal accident de la circulation. Elle s'est fait abattre comme un chien", a dit le maire de Villiers-sur-Marne, ajoutant que la voiture municipale portait les impacts d'une "quarantaine de balles".

"Il y a des polices municipales en France qui ne sont pas armées et je pense qu'il faut les armer. Qu'est-ce que c'est un policier municipal sans arme? C'est comme un lion sans dents"

"On a perdu une amie. On a perdu quelqu'un à qui on tenait. On a perdu notre petite mascotte", a déclaré vendredi Lionel Vendima, le chef de la police municipale de Villiers-sur-Marne, évoquant en pleurs, devant le bâtiment de la police, une "victime du devoir". Selon lui, cette mort démontre l'absurdité des "polémiques" sur l'utilité de la police municipale. "Si c'est pour envoyer (les fonctionnaires, ndlr) à l'abattoir (...) dans ce cas-là, ça vaut mieux que (les polices municipales, ndlr) n'existent pas. C'est sûr", a-t-il toutefois ajouté. Un registre de condoléances a été ouvert à la mairie de Villiers-sur-Marne.

Plus jamais ça...

 

Tous les jours, des collègues sont menacés, blessés et tués dans le monde entier, par des inconscients, des malades ou des tueurs ?

Qu'attendons nous ? Un accident comme celui évoqué ci-dessus ?...

 

ABE

 

14:12 Écrit par Gonzo | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Qu'attendez-vous donc de qui? Ce décès est sans doute tragique, mais ne fait-il pas partie des risques du métier - un métier dangereux? Une police qui appliquerait la doctrine du zéro mort en enfermant tous les délinquants - gare au syndrome de Minority Report - ne perd-elle pas sa raison d'être?

Bien à vous et heureux de vous voir bloguer à nouveau régulièrement et durablement j'espère.

Écrit par : JF Mabut | 02/08/2010

Cher Monsieur Mabut,

Je n'attends pas la solution, nous la connaissons.

La police de Memphis a réussi à réduire de près de 30% le taux de criminalité dans la ville depuis 2006, date à laquelle elle a commencé a utiliser un programme "made in IBM" et développé avec l'aide du Département de criminologie de l'Université de Memphis. Appelé Blue CRUSH,(Criminal Reduction Using Statistical History), il s'agit d'un système "tout intégré" qui réunit les données les plus variées concernant les crimes ayant déjà eu lieu et la liste de criminels notoires, mais aussi des renseignements disparates comme les prévisions du temps ou les évènements culturels à venir.

Le but, tout comme dans le film avec Tom Cruise, étant de prévenir les crimes non pas en arrêtant les criminels avant qu'ils le deviennent (comme dans le film), mais, vous l'aurez compris, en exerçant une vigilance accrue lorsque les données fournissent un haut pourcentage de probabilités de crimes en des lieux et à des occasions précises. Le succès du CRUSH serait tel que désormais, même les "bobby" anglais seraient sur le point de l'essayer... Bizarre, mais bon, mieux vaut prévenir que guérir, non?

J'espère également et tout simplement que ceci ne se produise à pas à l'avenir sur le Canton de Genève, pour tous les corps de police ! Mais le plus important est qu'il ne faut pas oublier que nous sommes un corps uniformé, sans armes sur notre très cher Canton de Genève...

Et enfin, oui je vais enfin me relancer dans mon Blog ! Cela me manquait ! :-)

ABE.

Écrit par : Gonzo | 02/08/2010

La République française depuis 40 ans a petit-à-petit cédé des zones entières de non droit où la police, pompiers, ambulanciers, membres du service public sont agressés quotidiennement. Ces petits bouts de territoire sont livrés à des gangs qui font régner la terreur en France dans toutes les banlieues. Voir http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/07/31/01016-20100731ARTFIG00004-insecurite-c-etait-intenable-nous-sommes-partis.php.La gauche crie au loup et parle de dérives républicaines, la droite propose des mesures mais est-ce réalistes et réalisables ? L'Extrême droite se plaint que n'ont pas fait que s'agiter sans rien décider.

Écrit par : suissitude | 02/08/2010

Je découvre bien tardivement ce texte qui m'incite à réagir tant je trouve abject le commentaire de M. Mabut. On pourrait «comprendre» qu'un tueur de flics tienne ce langage pour revendiquer les circonstances atténuantes. Mais que ce commentaire vienne du modérateur, cela aggrave encore le propos, aussi stupide qu'inacceptable. Quoi! Parce que la policière française a choisi un métier à risques, c'est moins dommage? Dégueulasse!

Écrit par : Emigré | 24/09/2010

Les commentaires sont fermés.