17/12/2010

Inquiétudes aux frontières Genevoises...

Les élections approchent à grands pas ! Et ça m'inquiète...


Ces derniers jours nous avons constatés que les journaux parlent de plus en plus de braquages, cambriolages, violence physique, vols à l'étalage, etc..

Aujourd'hui nous lisons à la TDG, que la France et la Suisse vont s'équiper d'un moyen de communication pour interpeller rapidement les délinquants commettants de graves infractions sur notre cher territoire Genevois. Personnellement, je suis pour... MAIS !

Je ne comprendrai jamais la politique Genevoise... C'est pour cela que je vais à nouveau parlé de mon inquiétude vis-à-vis de mes collègues de la police municipale qui, patrouillent proche des frontières, constates et observes des faits qui sont rapidement transmit par le biais de radios ou téléphones à la centrale police.

Les communes Suisses partageant les frontières avec nos amis Français, ont des soucis à ce faire ! Mais apparemment ce n'est pas une priorité...

Nous patrouillons à pied et en voiture, effectuons des actions particulières et des contrôles de circulation, tous les jours. Ce n’est pas un secret ?

Rentrons dans le vif du sujet : La réalité. Le problème de la communication Genevoise :

La police municipale est informées, qu'il vient d'y avoir un braquage et que forcément nous ne savons pas si ces individus viennent dans notre direction, ou sont déjà passé à côté de nous...Que feriez-vous ? Nous sommes conscient que notre métier, devenant de plus en plus dangereux, est une cible facile.

Alors qu’attendons nous ? L'accident, l'inévitable qui fera changer ou améliorer une loi, un règlement afin de soulager ou faire croire que plus jamais un accident ne pourra se produire grâce a cela...

ABE – Gonzo.

08:59 Écrit par Gonzo dans Police | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.