10/07/2012

Coup de feu à Genève ???

La recrudescence augmente... Comment faire pour l'arrêter ?!?

 

Lire la suite

15:30 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (1)

23/11/2010

Ouvrez les yeux, la gauche est riche…et à les moyens de dégénèrer.

Comment ne pas réagir à cette politique de gauche ? Ouvrez les yeux et réagissez !!! La sécurité n’a pas de prix !

Lire la suite

07:55 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (1)

12/11/2010

Les agents de la police municipale de Genève recrutent

Vos commentaires sont les bienvenus, mais quoi qu'il en soit je trouve que cette vidéo est superbement bien faite.

 

Gonzo.

Lire la suite

17:29 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (4)

23/02/2009

Agent de la police municipale

ASM = Agent de Sécurité Municipal, c'est fini ! APM = Agent de la Police Municipale, c'est l'avenir !

 

Article TDG :

http://www.tdg.ch/geneve/actu/asm-recentrent-mission-secu...

ou le 20 minutes :

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/15120541

Lire la suite

20:39 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (3)

15/10/2008

Formation vous dites ?

Alors que toute profession a droit à une formation qui, en général, se rallonge de plus en plus, ce qui paraît normal, tant les temps changent et les spécialisations deviennent pointues.

 

Alors que les professions de sécurité publique, passent allègrement le cap de six mois. Pour les polices auxiliaires d’autres cantons, on arrive à 4 mois, il est vrai entrecoupé. Pour aller jusqu’à l’année, voire plus pour les polices cantonales.

 

Alors même que la profession d’ASM est régie, pour le moment, par un règlement, entrant dans le cadre de la LPOL (Loi sur la police)  et qu’une loi s’appliquant exclusivement à la profession, attendue depuis un très long moment, est prête à passer devant le Grand-Conseil.

 

Alors que nous nous dirigeons vers une nouvelle évolution de notre profession, souhaitée par les uns, demandée par les autres, que nos politiques sont tout heureux, semble t-il, d’avoir, enfin, obtenu quelque chose de l’Etat.

 

Nous nous heurtons à un problème de taille, lequel ? LA FORMATION. Trois mois en commune, voire sept mois en Ville de Genève, c’est comme tout  le monde le sait, largement suffisant pour un ASM. C’est normal, il a la science infuse et puis surtout, on a pas le temps, l’argent, les locaux et le personnel pour mieux les former…

 

C’est si facile et en fait, en réfléchissant bien, à partir du moment ou les ASM ont toujours réussi à faire face, se sont adaptés à toutes les situations, pourquoi en faire plus ?

 

En fait, ce problème est récurrent et l’on dirait bien qu’il va continuer à l’être. Les clivages politiques entre Communes et Etat, sans parler de ceux avec la Ville de Genève, la décentralisation et l’autonomie, tout ceci favorise une inertie difficilement compréhensible.

 

Ne pourrait-on pas,  à Genève, pour une fois, arrêter de se regarder comme le centre du monde, de ne penser qu’a soi, de ne vivre que pour soi et adopter une politique visionnaire et non, comme d’habitude, à courte vue.

 

D’autres cantons essaient de mettre sur pied des concepts visionnaires et se projettent dans l’avenir, alors qu’à Genève qui n’est pas avare de conseils vis-à-vis des autres, stagne, se demande, encore comment faire, qu’elle voie suivre ? Mais surtout sans aller trop loin !!!

 

Cest navrant, surtout que les ASM ont fait la preuve, depuis belle lurette de leur capacité d’adaptation et de leur pouvoir d’absorption de nouveautés.

 

La profession d’ASM est appelée à évoluer encore. Pour ce faire, nous avons besoin d’une formation digne de ce nom et non d’un ersatz donné à la petite semaine et s’il faut créer une formation spécifique, pourquoi ne pas ouvrir grande la porte à la Ville de Genève, dont les cours sont rôdés et de qualité, et être à la base d’une école 100% ASM, qui serait, simplement, supervisée par la gendarmerie et qui pourrait (à la longue) mener au Brevet Fédéral de Policier.

 

Tout est possible, il ne manque que la volonté politique, peut-être qu’une bonne pression des électeurs suffirait à déverrouiller la situation.

 

P.A. M –  GAZETTE ASM octobre 2008

10:41 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (2)

30/09/2008

20 000 policiers municipaux autorisés à utiliser le Taser

Un décret du ministère de l’Intérieur, autorise les 20 000 policiers municipaux Français à utiliser le Taser, en complément ou à la place de l’arme à feu qu’ils sont autorisés à porter depuis 2000.
 
Le Taser X26 envoie deux dards, administrant à la personne visée une décharge de 50 000 volts, la tétanisant le temps de la maîtriser. Chaque maire devra demander au préfet une autorisation individuelle de port de ce pistolet à impulsion électrique pour chaque policier, qui sera ensuite formé lors d’un stage obligatoire.
 
Tout le contraire des polices municipales Suisse... belle exemple ! Enlevons tous les moyens à tous les corps de police !
 
Et après ont se demande pourquoi il y a tant d'insécurité... De démotivation, de départ... BRAVO !

05:36 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (4)

25/09/2008

Pourquoi tant de départ ?

Que se passe-t-il dans notre chère république ?!?

Pourquoi tant de départ ! Des agents mécontent, qui démissionnent pour des raisons encore inconnue…

Inconnue ? Pas certains…

Nombreux sont ceux ou celles, fonctionnaires depuis quelques temps, des mois ou des années à quitter le canton de Genève pour un autre canton, à quitter une commune pour rejoindre une qualité de vie meilleur, une autre commune.

Pourquoi ? A qui la faute ? Que se passe-t-il ?

Des heures, des semaines, des mois d’études pour développer un moyen de recrutement efficace, sans résultat.

Que se passe-t il ? Nos forces de l’ordre sont entrain de disparaitre ? Pourquoi ?

12:23 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (18)

17/07/2008

POINTS PIQUANTS !!!

On peut réellement se poser la question de savoir si l'ASM fait peur ou s'il gêne, quand on voit les tergiversations et atermoiements qui règnent autour de notre statut.

D'aucun pensent que nous allons leur enlever le pain de la bouche, faire leur travail et, ainsi, détruire leur acquis. Quelle petitesse d'esprit et de raisonnement et surtout quelle perte de temps et d'influx nerveux dans ces combats d'arrière garde ! 

Réfléchissons un peu, n'y a t'il pas assé de travail pour tout le monde quand nous voyons ce qui se passe, hors statistiques, en nos murs ??? D'autre part, comment une minorité d'environ 200 personnes pourrait faire une telle ombre à plus de 700, alors que cette grosse entité est une et que l'autre et 18 ?????

Nous savons qu'il est difficile de se soutenir les uns, les autres, quand le combat n'est pas le même. Mais à quoi bon se tirer dans les pattes. Qu'on le veuille ou non, le processus est irréversible, nous devons un jour ou l'autre le faire, bon gré, mal gré.

Si ceux-ci ou ceux-là se croient plus fort qu'ils ne sont, tant pis pour eux. C'est complètement stupide et ringard de se croire supérieur et, surtout, de vouloir faire penser que l'on est les meilleurs, car la désilusion guette et est une arme de démotivation.

Pourquoi ne pas dire la vérité ? Dire; "Effectivement, nous avons besoin d'aide, alors ratissons large et offrons à ceux qui nous épaulent tout ce dont ils ont besoin en formation, en matériel, en règlement et en possibilité d'avancer. Sans tergiverser, sans se prendre pour les nombrils du monde".

De nos jours, est-ce que dire cela serait un signe de faiblesse ? Il faut s'imaginer que "OUI" puisque tout reste caché et qu'il ne faut surtout pas montrer ses faiblesses, ne serait-ce qu'au partenaire.

Quand ce partenaire est un ASM, c'est encore plus problématique et l'ont en vient à ces demi-mesures, à ces règlement qui autorisent l'action, mais jusqu'à un certain point, pour ne pas contrecarrer la toute puissance du potentat.

Encore une fois, dans cette guéguerre stupide, dans ces palabres sans fins et ces arrangements bancals, il convient de se demander qui est gagnant et qui est perdant ?

LES GAGNANTS sont, sans aucun doute, les malfrats de tous genres, grands ou petits, qui eux n'attendent pas de nouvelles lois, une nouvelle constitution, l'avis de toutes les parties. EUX ILS AVANCENT !!!

LES PERDANTS principaux sont les citoyens électeurs, à qui l'ont promet, mais qui attendent toujours et qui pourront attendre encore longtemps et les professions de gardiens de l'ordre qui se déscrédibilisent, ne pouvant agir, faute de temps, de personnel, de moyens, de lois et règlements.

Mais en fait, tout va bien, puisque les statistiques le disent !

 

 GAZETTE DES ASM - JUIN 2008

"LE PIVERT"

11:36 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (1)

15/07/2008

Travailler comme des policiers, déguisés en ASM. Unique au monde !

Il n'est pas ringard de dire que nous pouvons être fiers de notre profession.

Nos domaines de travail sont variés et la richesse des enseignements que nous prétendons recevoir est indéniable. Nos prérogatives sont nombreuses et nous pouvons mettre en exergue notre polyvalence autant que nos multiples compétences; il n'est pas exagéré de dire que nous sommes "poly-compétents" d'ou la nécessité de recevoir la meilleure formation possible tout au long de notre carrière, que ce soit à l'école ou en formation continue.

Nous oeuvrons afin que les formations soient concrètes et correspondent à nos besoins et surtout, qu'elles nous permettent d'évoluer dans nos tâches.

L'expérience aidant, nous sommes à même de donner une image crédible du policier de proximité auprès de la population. D'aucun prétendrons que nous n'avançons pas assez vite; nous leur répondrons que quand on va trop rapidement quelque part, on prend des raccourcis qui vont souvent à l'encontre du but recherché.

Quel est le but recherché ? Acquérir le respect de soi, la confiance des citoyens car après tout, nous sommes à leur service avant d'être de basiques instruments au service du pouvoir politique dont certains membres n'ont jamais été aussi loin d'y voir clair, et c'est un doux euphémisme; en effet, il est préférable de se donner les moyens de sa politique autrement qu'en vaines promesses généreusement distribuées, particulièrement en périodes électorales, avec pour seule munition, des barils de poudre aux yeux !

La population veut du concret, des résultats, une bonne qualité de vie et une meilleure sécurité; nous avons (presque) tous les outils en main pour faire du bon travail et accéder à leur demande; la demande étant là, à nous de satisfaire l'offre. Alors, à quoi bon nous disputer pour des futilités alors que nous tirons tous à la même corde ?

Notre job n'est pas facile ? Personne n'a prétendu le contraire. Nous connaissons les règles du jeu, bien qu'elles soient parfois dures à avaler !

Être "ASM", c'est un choix volontaire ou en tout cas, ça devrait; si en plus on a la vocation, c'est parfait ! Nous sommes d'avis de rallier les fractions afin de ramener le calme au sein des troupes, condition sine qua non pour être unis et solidaires. Certains nous répondront que ce ne sont que des mots. Peut-être, mais les mots ont un sens

"Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots" (Jean Jaurès)

 

Ecrit par un membre du comité de la gazette des ASM (Patrick …)

Membre de la Fédération Suisse des Fonctionnaires de Police

Membre de l’Union Syndicale des Polices Romandes

Membre du Groupement des Associations de Police, Genève

14:40 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (2)

11/06/2008

Brigade Roller Police Municipale Genève


De fait, le roller est souvent jugé « peu sérieux » car il y a une méfiance traditionnelle envers le loisir, le jeu ou le sport, symboles de dérisoire ! Mais justement, le roller ne doit pas être engoncé dans cette image -ô combien réductrice !- de simple activité récréative, « sport de glisse » ou « fun ».

 

Sa pratique répond en effet à des intérêts d'ordre socio-éducatif, économique, écologique et utilitaire, emprunts de transversalité au service du « mieux vivre ensemble ». C'est précisément l'aspect utilitaire du roller que la BRPM développe depuis 2 ans.

Un policier de la BRPM considère le roller comme un mode de déplacement urbain à part entière, idéal dans la mesure où il apporte de nombreux avantages. Ainsi, il l'estime économique, écologique, rapide, et pratique. Nous utilisons donc notre spécialité afin de remplir notre mission générale de protection des personnes et des biens, à la faveur de patrouilles.

La BRPM apparaît comme un outil réactif, moderne, adapté au milieu urbain en ville de Genève.

16:34 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (0)

16/05/2008

Rollers et EURO 08 - la PM est prête !

1511840655.JPGLes ASM (Police Municipale) sont prêts !

Nous sommes un peu plus d'une dizaine d'agents (hommes - femmes) prêt à patiner durant l'Euro 2008.

 

Les agents sont tous volontaires dans la brigade rollers. Ils ont de bonnes connaissances de patinage urbain. Ils ont tous passé un test, avec succès, auprès d'un très bon patineur de hockey. Avant d'être lâché dans le terrain.

Munis de protections adéquates et patins de marque Rollerblades, nous nous entrainons depuis quelques mois dans une salle de sport prévu à cet effet. Nous sortons (quand le temps nous le permet) afin de palier aux diverses difficultées, routes et trottoirs, obstacles, circulation, piétons, chiens etc...

Les points négatifs sont ;

L’équipement que l'agent doit impérativement porter : une ceinture de charge avec les menottes, le spray au poivre, les gants par lames, la lampe, la radio. Poids total 3KG.

A cela vient s'ajouter le gilet par lames et par balles. Poids 2 kg. Rien qu'avec l'équipement nous prenons env. 5 kg de poids supplémentaire...

 Les points positifs sont ; déplacements rapide, guider les touristes aux divers points : Place du Rhône, La Plaine de Plainpalais, le Stade de Genève, la Stade du bout du monde ou le Centre Sportif des Vernets... l'image de notre service donné à la population et aux touristes qui participeront à l'Euro 2008 à Genève.

Nos trajets seront principalement ciblés entre la Gare de Genève et la Plaine de Plainpalais. Peu de kilomètres nous séparent mais le beau temps, la chaleur (j'espère !) seront aux rendez-vous. Nous travaillerons 2 jours entre 06H00 à 02H00 et un petit jour de congé bien mérité nous permettrons de relancer les machines...

 

Bien à vous.

 

Gonzo. 

undefined

10:11 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (1)

08/05/2008

L'Euro 08 et les services de police... Curieux ?

286235906.jpgC’est vrai que ce sera la pagaille, mais que voulez-vous le stade de Genève est tout de même situé dans un grand axe de circulation, donc à chaque match toute circulation est interdite et c’est le K.O !!! …patience….

Lire la suite

11:25 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (3)

23/11/2007

Radars à la française, la Suisse à l'abri !

Dans l'Hexagone, les radars perdent la boule et flaschent en dessous des vitesses légales.

 

Des centaines, peut-être des milliers d'automobilistes verbalisés à tort : c'est le scandale qui ébranle le gouvernement Français. En cause, des radars mal positionnés qui sur estiment les vitesses. Un rapport officiel stigmatise le manque de rigueur de la police dans la mise en place des instruments de mesure. Angle mal calculé, parallélisme non respecté, ces bourdes récurrentes ont abouti à des contrôles faussés... et des amendes illégales.

 

La Suisse à l'abris !

 

Pareille gabegie est-elle concevable en Suisse ? Nos autorités rassurent :"Lors de l'homologation, les radars sont contrôlés par l'Office fédéral de la Métrologie. Il existe aussi des dispositions fédérales très précises sur l'engagement de chaque type de radar, fixe, trépied, embarqué". Sur le terrain, on prend ses précautions : "on flasche notre propre véhicule pour tester l'exactitude du radar, commente Albert Giroud, chef (Capitaine) de la brigade routière du canton de Genève. La France est moins rompue que la Suisse à l'usage des radars fixes. Je pense qu'ils paient des erreurs de jeunesse."

 

Donc en résumé, respecté les limitations légales et vous n'aurez pas de mauvaises surprises...

 

Bien à vous !

 

Gonzo. 

10:35 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (5)

13/11/2007

Recrutement !!!

Avis à toutes et à tous !!!

 

La ville de Genève recherche des ASM !!!

 

Elles sont ouvertes:

 

  • Aux citoyens suisses
  • Aux personnes âgées de 20 à 35 ans
  • Aux hommes mesurant au minimum 170 cm
  • Aux femmes mesurant au minimum 160 cm
  • Aux détenteurs de permis de conduire catégorie B
  • Aux personnes titulaires d'un CFC ou justifiant d'une formation jugée équivalente
  • Aux personnes maîtrisant la langue française et les outils informatiques standards
  • Aux personnes possédant une bonne condition physique
  • Aux personnes ayant de bonnes connaissances générales
  • Aux personnes acceptant des horaires d'activité variables
  • Aux personnes domiciliées dans le Canton de Genève

 

http://www.ville-ge.ch/seep/

 

A bientôt ;-)ASM - Ville de Genève

11:46 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (6)

23/10/2007

Polices, baton tactique.

Polices, bâton tactique.

23 Octobre 2007 | Genève Polices

Police municipale, un corps de Police, reconnu comme une Police de proximité grâce à sa visibilité, la présence constante sur le terrain, les services à la population, les interventions dans les écoles, l'assistance de personnes en danger, premiers secours, assistances en cas d'accidents sur la route, incendies, bagarres, agressions...et j'en passe !!!

…et...ils ne sont pas armés.... Pourquoi ?

Parce que nos politiciens, de gauche, estiment qu'il est dangereux d'avoir un bâton tactique...sa peu tuer... Une main aussi ? Donc que faire ?!?

La vie de nos Agents de la Police Municipale n'a pas de prix ? Elle est au service du citoyen honnête et bien évidemment répressive auprès des nombreux citoyens qui commettent des infractions...

Nos Agents de la Police Municipale, risquent tous les jours ; d'être attaqués verbalement et physiquement, d'être plantés avec un couteau, bref, agressés gratuitement pour un simple contrôle de routine...

Pourquoi les sociétés de sécurité privées, ont des agents armés, spray au poivre, menottes et bâton tactique ou tonfa ???

Et qu'il n'y a pas autant de problèmes ??? C’est Incohérent !!!

Soyons claires ! Le bâton tactique est une mesure dissuasive, devant être utilisée pour garder à distance l'agresseur et se défendre !.

Ce moyen est aussi utilisé pour faire des clés de bras afin de menotter l'agresseur... et biensure se défendre contre une attaque de couteau et autres bâtons.... C'est clair ?...

N'oublions pas notre collègue de la Police Municipale à BEX

(sur le canton de Vaud), qui est décédé suite à contrôle de circulation, tué par balle, (il portait un gilet par balle), il était armé..., aujourd'hui il n'est plus là. Sincères condoléances à la famille, et après ?...Son collègue à été blessé...et sous le choc d'une telle atrocité !!! ...je compati à la douleur ...

Le lundi 15 octobre 2007, le Conseil Municipale vote pour la motion "Donnons aux ASM les moyens d'agir !" Quel désastre !

Le parti des verts, dit haut et fort qu'un bâton tactique peut tuer et qu'il serait dangereux d'équiper nos agents d'une arme ! Comment peut-il avancer de tels propos ! Notre vie a-t-elle un prix, un sens ? j'aime me répéter...Le but du bâton est de se protéger, garder une distance et ne pas donner de tels propos, si idiot ! Allez expliquer ceci à nos Gendarmes... !

De plus, un parti de gauche a eu le culot d'avancer des coûts onéreux pour la formation de 5 jours donnée par la gendarmerie...5 jours !!! Comment !!!, mais comment écouter de tels propos et ensuite revenir sur le terrain ???

Les Agents de la Police Municipale, des hommes et des femmes qui ont choisi de s'engager dans cette belle profession dans le seul but d'aider la population Genevoise !

Par contre si nous ne pouvons pas compter sur la politique actuelle... que deviendront-ils ? Ils ne sont pas moins bons qu'un Gendarme, Ils sont motivés et veulent prouver qu’ils sont capables d'être présents et agir en conséquence pour aider les citoyens en collaborant avec les gendarmes!!!

Même le parti politique UDC qui prône la sécurité, se rebiffe... Vous trouvez normal de telles réactions ???... Venant d'un parti d'extrême droite ??? Ou va-t-on ???

Je tenais à remercier le parti RADICAL Ville de Genève, qui eux comprennent le problème depuis fort longtemps !!!

L'enjeu est de taille, notre sécurité à tous est en jeu !!!

Un Grand MERCI à notre Magistrat Pierre Maudet et Simon Brandt (conseiller municipal Ville de Genève) pour leurs efforts et la vraie réalité des faits !

Une collaboration étroite avec la Gendarmerie est nécessaire !!!

Qui sait, un jour vous aurez besoin de nos services...et vous serez content d'avoir un service de Police rapidement !

A bon entendeur !

13:10 Écrit par Gonzo dans Genève Police (s) | Lien permanent | Commentaires (49)